Rectángulo redondeado: index  web


 

OSSERAIN - RIVAREYTE

Basse-Soule



Soule

 

 

municipios de la llanura



Osserain

 

 

Osserain

Rivareyte








Osserain c'est une commune appartenant historiquement à la Basse-Navarre
(ainsi que Domezain-Berraute, Etcharry, Aroue-Ithorots-Olhalby, Lohitzun-Oyhercq et Pagolle) , 
tandis que Rivareyte appartient au Béarn. 

Neanmoins, ces communes sont parfois citées avec les communes de la Soule,
ainsi le Conseil des Pyrénées Atlantiques.

Bien qu'elle soit classée dans la liste des communes de Soule par le Conseil, neanmois la commune Osserain-Rivareyte appartient a la communauté de communes d'Amikuze (Basse Navarre) et au canton de Saint Palais (Basse Navarre).

Gestas est consideré par le Conseil des Pyrénées Atlantiques une enclave de Soule en Béarn des Gaves, 
aujourd'hui attachée au canton de Saint-Palais (Basse-Navarre). 
Elle est située sur la rive droite du Saison, entre Rivehaute en amont
et Campagne en aval qui appartiennent au Béarn.

* * *

algunos municipios que históricamente han pertenecido a la Baja Navarra 
(Osserain, Domezain-Berraute, Etcharry, Aroue-Ithorots-Olhalby, Lohitzun-Oyhercq, Pagolle)
son a veces clasificados actualmente en Soule (listados oficiales del Departamento de Pirineos-Atlánticos)

otros, como Gestas y Rivareyte, se clasifican a veces en Soule, aunque tradicionalmente se han considerado pertenecer a Béarn




Osserain

 

 

église Sainte Marie Madeleine
Osserain
Osserain-Rivareyte
Basse-Soule
Soule (Basse-Navarre)


église Sainte Marie Madeleine

clocher-porche surmonté d'une fleche carrée en pavillon

 

A la suite d' une crue du gave qui inonde en juin 1856 l' ancienne église, dite chapelle de l' Hôpital, le conseil municipal décide la construction d' une nouvelle église au centre du village, exécutée de 1857 à 1859. L' instabilité du terrain obligea en 1858 à adopter un système de pilotis maintenus par une couche de béton.


clocher-porche et flanc sud de la nef

abside polygonale

 

Clocher-porche, 2 chapelles latérales.

Couverture: flèche carrée; toit à longs pans; croupe polygonale; pignon couvert; toit en pavillon.

château
Osserain
Osserain-Rivareyte
Basse-Soule
Soule (Basse-Navarre)


Osserain c'est une commune appartenant historiquement à la Basse-Navarre, tandis que Rivareyte appartient au Béarn. Neanmoins, la commune Osserain-Rivareyte est parfois citée avec les communes de la Soule, ainsi le Conseil des Pyrénées Atlantiques.

Les deux bourgs - Osserain et Rivareyte - situés de part et d'autre du Saison ont été réunis le 5 août 1842. Le Saison servait de frontière entre la Soule et le Béarn; les deux territorires cultivaient depuis toujours un antagonisme tenace.

Le Saison se jette dans le gave d'Oloron non loin d'Osserain; c'était donc un lieu de première importance, un poste frontière entre le Béarn et la Soule; mais une frontière d'autant plus mal définie que les Béarnais contrôlait la rive gauche du Saison entre Nabas et Osserain et que les Souletins, tout au long de leur histoire mouvementée, les armes à la main, s'opposeront toujours aux ambitions hégémoniques des Béarnais.

A l'origine, la traversée de la rivière se faisait à gué. Le pont d'Osserain était à péage au bénéfice du Vicomte de Béarn. C'est pas loin de ce pont, dans le borne Pausassac, qu'eut lieu le 12 avril 1462 la rencontre entre Louis XI (1423-1461-1483), Jean II d'Aragon et de Navarre (1397-1458 Aragón - 1479) et son gendre Gaston IV comte de Foix et de Bigorre et vicomte de Béarn (1425-1472).

 

 

château d'Osserain

 

Le château d'Osserain, connu au XIVème siècle, reconstruit au XVIIème, surplombait ce pont frontière. Les deux maisons nobles d'Osserain et de Rivereyte, contrôlaient l'ensemble de l'habitat. En effet en 1377, sur les vingt maisons citées dans les deux bourgades, trois relèvent de la Salle de Riverayte et seize de celle d'Osserain; il n'y avait qu'une seule maison franche.

 



.

tour du château
surmonté
d'une flèche carrée
dotée de quatre lucarnes



.

OOO

maison la Conciergerie dans l'enceinte du château seigneurial

 

 

 

Le pont d'Osserain, fut rasé en 1512 par Jean d'Albret - roi consort de Navarre, époux de la reine Catherine I de Navarre Foix-Grailly-Béarn - pour prévenir une possible invasion des armées espagnoles du duc d'Albe; il fut reconstruit en 1532 lorsque Charles Quint renonça définitivement à la Basse Navarre.

On ne connaît rien des premiers seigneurs d'Osserain et de Rivereyte, jusqu'au XVIIème siècle. En 1658 les d'Arridole, famille de Sauveterre, sont seigneurs d'Osserain; ils sont en même temps seigneurs d'Arrokain de Guinarthe en Béarn. Au milieu du XVIIIème siècle, par alliance la seigneurie d'Osserain est dans une branche cadette de la prestigieuse famille des Gassion qui possédaient aussi des biens considérables en Mixe. En 1767, le comte de Gassion vend Osserain à Jacques de Parage, conseiller au Parlement de Navarre. La veuve de Jacques Parage, Marie Anne d'Andurain, vend à son tour les biens à Antoine Ganderats, béarnais, d'une famille d'agriculteurs, qui avait fait fortune à Saint Domingue. L'acte de vente du 4 avril 1788, d'un montant de 80.000 livres, comprenait le château, des terres labourables, granges, écuries, vignobles, moulins, bacs, métairies, et droit de patronage. Antoine Ganderats (1730-1801) était célibataire, il marie son neveu Jean de Ganderats avec Charlotte, fille naturelle, peut-être sa fille. De ce mariage, naissent deux enfants; leur descendance est toujours établie au château d'Osserain. Dans l’actualité le château appartient à la famille d' origine anglais Granville-Miller.

Osserain était traversé par une voie jacobite, reliant les Commanderies d'Orion (tenu par l'Ordre de Saint Jacques) et de Burgaronne (tenue par les Augustins de Ronceveaux) à la colline Saint Sauveur de Saint Palais.

Les pèlerins étaient reçus à l'hôpital Sainte Magdeleine, au quartier de l'hôpital situé au bord du Saison, au pied du château seigneurial; le prieuré y possédait un moulin et l'auberge du Priou était la maison des Prieurs.

Il existait un second hôpital au quartier Saint Elix, à la maison Labadie. Comme son nom l'indique, cette maison fut ensuite propriété d'un abbé laïc qui percevait la dîme du quartier.

La commune est comprise dans la région historique de Soule selon la classification donnée par le Conseil Géneral des Pyrenées Atlanques. Historiquement on dissait que Osserain faissait partie du Lauhire. Le Lauhire (Laouhire) est un petit pays charnière entre Basse Navarre et Béarn. Il est situé au nord de la confluence du Saison et du gave d'Oloron. Il inclut les communes d'Abitain, Arbouet-Sussaute, Autevielle-Saint-Martin-Bideren, Labastide-Villefranche, Bergouey, Ilharre et Osserain.

Son nom, du basque lau hiri 'quatre domaines', a été expliqué par sa situation de confins entre Soule, Basse-Navarre, Béarn et Gascogne (à l'époque de l'influence de Dax jusqu'en ces lieux, avant le rattachement d'Orthez au Béarn au XIème siècle). Mais il peut tout autant référer à quatre domaines agricoles sans autre prétention. Le pays est cité en 1256 (Lauƒire) et au XVème siècle (Lauphire) puis encore sous le nom de Lauƒiray en 1538.



maisons, demeures et fermes
Osserain
Osserain-Rivareyte
Basse-Soule
Soule (Basse-Navarre)

 

maison Le Pehau à Osserain

 

ponts
Osserain
Osserain-Rivareyte
Basse-Soule
Soule (Basse-Navarre)

 

 

C'est pas loin de ce pont, dans le borne Pausassac, qu'eut lieu le 12 avril 1462 la rencontre entre Louis XI et Jean II d'Aragon , limite entre Béarn et Basse Navarre pour conclure un traité qui sera signé le 9 mai à Bayonne.

Le pont d'Osserain, fut rasé en 1512 par Jean d'Albret - roi consort de Navarre, époux de la reine Catherine I de Navarre Foix-Grailly-Béarn- pour prévenir une possible invasion des armées espagnoles du duc d'Albe; il fut reconstruit en 1532 lorsque Charles Quint renonça définitivement à la Basse Navarre.

 

pont moderne sur rivière Saison
Osserain (Basse-Navarre) - Guinarthe (Béarn)

Le pont fut réconstruit au XVIe siècle, se trouvant aujourd'hui hors service. Un troisième pont, plus moderne, est actuellement en service.


borne de Pausassac ou des Trois Rois
Osserain
Osserain-Rivareyte
Basse-Soule
Soule (Basse-Navarre)

 

O O

borne de Pausassac

 

A peine une lieue de la Tour Monréal (Sauveterre de Béarn) une borne de 1395 ("borne de Pausassac") marque l'endroit où le roi de Navarre, Charles III Le Noble (+ 1425) rendu un arbitrage dans les conflits frontaliers de pâturage et de bornage entre voisins du pays de Mixe(royaume de Navarre) et du bailliage de Sauveterre.

Clément Uritibéhéty dans son livre " La Basse Navarre héritière du royaume de Navarre " nous apprend qu'en ce même endroit, pas loin du pont d'Osserain et de l' ancien châteu d'Osserain, se rejoignirent le 12 avril 1462 les souverains Louis XI de France, Jean II d'Aragon et de Navarre et le gendre de ce dernier, Gaston IV comte de Foix et de Bigorre et vicomte de Béarn. Le chemin vicomtal du Béarn se poursuivait au-delà du pont et rejoignait la borne de Paussasac. L'auteur explique: "Louis XI ne quittait pas le territoire de Soule, vassale de la France, ni Jean II et Gaston leur territoire respectif de Sussaute, en Navarre, et d'Autevielle, en Béarn, suivant le protocole des rencontres frontalières "

Si vous venez d'Osserain, à la sortie du village sur la route d' Autevielle, peu après le petit pont sur le Lauhirasse à un carrefour est signalé le chemin de Saint Jacques dit du Vézelay . On peut accéder, après une petite montée, à l'endroit ou venaient finir les royaumes de France (à travers la Soule), de Navarre (à travers la Basse-Navarre) et le vicomté de Béarn. Une stèle ("borne de Pausassac") insolite marque l'endroit historique. Des inscriptions gravées dans la pierre y sont encore lisibles: " Soule ", " Béarn ", " Navarre ", " 1395 ". Du haut de la colline qui domine à l'Ouest de la borne, la vue s'étend sur les terres du pays de Mixe et la plaine du Lauhire.

 

.


Rivareyte

maisons et fermes
Rivareyte
Osserain-Rivareyte
Basse-Soule
Soule (Béarn)

maison à Rivareyte

pont
Rivareyte
Osserain-Rivareyte
Basse-Soule
Soule (Béarn)

 


pont sur rivière Saison à Rivareyte