Lugares  
    Personajes  
    Mapas  
    Temático  
 


Saint-Jean de Luz

Labourd




 

 


casa de "l'Infante Joanoenia" inspirada de las villas toscanas
o del corsario Joannot de Haraneder, "bayle" de la villa (1616 y 1648)

palacio donde se alojó la infanta María Teresa de Austria
en las fechas de su boda con Luis XIV

Maison qui évoque l’Infante Marie-Thérèse d’Autriche, qui épousa le Roi de France dans l’église paroissiale de Saint-Jean-de-Luz, le 9 juin 1660. L'Infante Marie-Thérèse d'Espagne résida dans cette élégante demeure de style italien lors de son mariage avec Louis XIV en juin 1660. On visite la chambre dite de l'Infante, le salon du 17e s., cheminée monumentale sculptée, poutres richement décorées de motifs mysterieux, et l'oratoire. Vue splendide sur la Rhune et le port.

Construite vers 1640, en « briques roses et pierres dorées », dans un style architectural inhabituel à la région qui rappelait les palais vénitiens, par le riche armateur Joannot de Haraneder, d’où son nom de Joanoenia, la Maison de l’Infante appartenait, en 1660, à Marie, fille aînée de Joannot.

 

palacio donde se alojó el rey Luis XIV en los días de su boda

Johannis de Lohobiague, maire de Saint-Jean-de-Luz, héritier d'une grande famille de notables tout à la fois armateurs, marchands et corsaires, fit construire à partir de 1643 une demeure si somptueuse qu'elle suscita la jalousie de l'un de ses successeurs qui fit dix ans plus tard édifier la nouvelle Maison de Ville contre la précédente. Dans cette maison, du 8 mai au 16 juin 1660, fut hébergé le jeune Louis XIV après son mariage, puis, en janvier 1701, son petit fils Philippe V roi d'Espagne.



iglesia San Juan Bautista

Reconstruida en el siglo XVII tras varias destrucciones e incendios que sufrió la villa por las tropas del virrey de Navarra, duque de Alburquerque, a mediados del siglo XVI, para castigar los nidos de piratería que amparaba el puerto de San Juan de Luz.

El interior es de estilo vasco-francés con techumbre abovedada de madera y galerías laterales para los hombres, destacando un retablo de “gloria” que combina la exhuberancia barroca española y un rigor clásico.

Se celebró en esta iglesia el 9 de junio de 1660 la boda del rey Luis XIV con la infanta de España María Teresa, según se había acordado el año anterior en el tratado de paz de los Pirineos, firmado en la isla de los Faisanes (1659), cerca de Beobia, en el río Bidasoa.